Hotel Dorantes

Qu’ont donc en commun un ancien gouverneur de la province de Putumayo
contraint à dix-neuf ans d’exil au Mexique pour avoir été mis sur une liste
des FARC et un vendeur de rue astreint à rembourser quotidiennement les
vingt-six micro-crédits qu’il a contractés pour survivre ? Un sexagénaire
coréen, professeur d’arts martiaux et acupuncteur, et un fringuant musicien
brésilien ? Un vendeur d’émeraudes de Cali et un jeune handicapé originaire
de Santander ? L’hôtel Dorantes, un vaste palais dans le plus pur style
Art Déco logé au cœur du quartier historique de la Candelaria, qui fut
l’ancienne demeure de l’ambassadeur du Mexique à Bogota, où résida
notamment encore étudiant Hugo Chavez. Reconvertie en 1960 en hôtel,
cette bâtisse de deux étages est devenu au fil du temps une espèce de
pension de famille où a défilé une foule de personnages, hauts en couleurs.
La plupart y sont entrés par hasard, certains s’y sont installés pour quelques
mois, d’autres des années. À la manière du célèbre roman d’Albert Cossery,
Mendiants et orgueilleux, tous racontent un bout de l’histoire de ce pays,
de sa capitale. C’est à cette chronique particulière, un ensemble de pièces
qui toutes réunies forment un puzzle en forme de portrait d’un pays aux mille
réalités, et autant de visages, que nous vous invitons à travers ce portofolio,
accompagné d’un papier d’introduction, tout à la fois contextuel (de la politique
de pacification à la gentrification actuelle...) et saisissant le caractère
singulier des lieux. Chaque photo sera l’occasion d’un mini portraits très
« vivant », peuplé d’anecdotes et détails. A commencer par celui de Eloïse
Sanchez, la pimpante sexagénaire qui fait office de gérante des lieux,
administrant tout ce petit monde, « des habitués et des permanents »
comme elle dit, avec humanité, non sans malice.
Jacques Denis

Hotel Dorantes

Qu’ont donc en commun un ancien gouverneur de la province de Putumayo
contraint à dix-neuf ans d’exil au Mexique pour avoir été mis sur une liste
des FARC et un vendeur de rue astreint à rembourser quotidiennement les
vingt-six micro-crédits qu’il a contractés pour survivre ? Un sexagénaire
coréen, professeur d’arts martiaux et acupuncteur, et un fringuant musicien
brésilien ? Un vendeur d’émeraudes de Cali et un jeune handicapé originaire
de Santander ? L’hôtel Dorantes, un vaste palais dans le plus pur style
Art Déco logé au cœur du quartier historique de la Candelaria, qui fut
l’ancienne demeure de l’ambassadeur du Mexique à Bogota, où résida
notamment encore étudiant Hugo Chavez. Reconvertie en 1960 en hôtel,
cette bâtisse de deux étages est devenu au fil du temps une espèce de
pension de famille où a défilé une foule de personnages, hauts en couleurs.
La plupart y sont entrés par hasard, certains s’y sont installés pour quelques
mois, d’autres des années. À la manière du célèbre roman d’Albert Cossery,
Mendiants et orgueilleux, tous racontent un bout de l’histoire de ce pays,
de sa capitale. C’est à cette chronique particulière, un ensemble de pièces
qui toutes réunies forment un puzzle en forme de portrait d’un pays aux mille
réalités, et autant de visages, que nous vous invitons à travers ce portofolio,
accompagné d’un papier d’introduction, tout à la fois contextuel (de la politique
de pacification à la gentrification actuelle...) et saisissant le caractère
singulier des lieux. Chaque photo sera l’occasion d’un mini portraits très
« vivant », peuplé d’anecdotes et détails. A commencer par celui de Eloïse
Sanchez, la pimpante sexagénaire qui fait office de gérante des lieux,
administrant tout ce petit monde, « des habitués et des permanents »
comme elle dit, avec humanité, non sans malice.
Jacques Denis

Hotel Dorantes by Karen Paulina Biswell
Hotel Dorantes by Karen Paulina Biswell
Hotel Dorantes by Karen Paulina Biswell
Hotel Dorantes by Karen Paulina Biswell
Hotel Dorantes by Karen Paulina Biswell
Hotel Dorantes by Karen Paulina Biswell
Hotel Dorantes by Karen Paulina Biswell
Hotel Dorantes by Karen Paulina Biswell
Hotel Dorantes by Karen Paulina Biswell
Hotel Dorantes by Karen Paulina Biswell
Hotel Dorantes by Karen Paulina Biswell
Hotel Dorantes by Karen Paulina Biswell
Hotel Dorantes by Karen Paulina Biswell
Hotel Dorantes by Karen Paulina Biswell
Hotel Dorantes by Karen Paulina Biswell
Hotel Dorantes by Karen Paulina Biswell
Hotel Dorantes by Karen Paulina Biswell
Hotel Dorantes by Karen Paulina Biswell
Hotel Dorantes by Karen Paulina Biswell
Hotel Dorantes by Karen Paulina Biswell
Hotel Dorantes by Karen Paulina Biswell
Hotel Dorantes by Karen Paulina Biswell
Hotel Dorantes by Karen Paulina Biswell